Lancement de la cartographie du fond de la retenue de Mauzac, par cryo-carottage, sur la rivière Dordogne

Lancement de la cartographie du fond de la retenue de Mauzac, par cryo-carottage, sur la rivière Dordogne

Le mardi 8 mars s’est tenues les premières cartographies du fond de la retenue de Mauzac par cryo-carottage dans le cadre du projet Life Rivière Dordogne piloté par EPIDOR.

Barge flottante pour les prélèvements sédimentaires par cryo-carottage

© E-MOTION-PROD

 Une rivière c’est de l’eau mais aussi des galets. C’est pourquoi, la restauration du transit sédimentaire de la rivière Dordogne, dégradée par l’exploitation des galets de la Dordogne jusque dans les années 80 et par leur blocage par les barrages, est un des objectifs stratégiques du programme Life rivière Dordogne, porté par EPIDOR.

Ce programme prévoit une importante opération pilote dont l’objectif est de transférer des galets de l’amont de la retenue de Mauzac vers des sites de reproduction de lamproies et d’aloses situés à l’aval, sur les communes de Mouleydier et de Prigonrieux. En 2023, plus de 6 000 m³ de galets devraient être aspirés, transportés puis méticuleusement déposés et régalés pour restaurer des frayères de poissons migrateurs, emblématiques de la rivière Dordogne.

Schéma des projets d’interventions pour des transferts de sédiments grossiers en aval du barrage de Mauzac

© EPIDOR

Une barge située au milieu de la retenue a réalisé plusieurs cryo-carottages pour préciser la localisation, les quantités, la qualité (physique et chimique) des matériaux présents et les possibilités de les mobiliser par prélèvement. A ce jour ce type de carottage, qui congèle les sédiments pour mieux les extraire et les étudier, est rare et est réalisé par des équipes de scientifiques expérimentés.

De gauche à droite : Roland THIELEKE (directeur d’EPIDOR), Jean-Marc GOUIN (président de la communauté des communes Bastides Dordogne Périgord), Frédéric MOINOT (coordinateur du projet Life à EPIDOR) et Germinal PEIRO (président du conseil départemental de la Dordogne et président d’EPIDOR) © EPIDOR

Préalablement, il faut cartographier le fond de la retenue de Mauzac pour repérer les meilleurs emplacements où se sont déposés les galets transportés par la rivière Dordogne depuis la construction du barrage au milieu du 19e siècle. Cette opération a débuté le 8 mars en présence de MM. Germinal PEIRO (Président du conseil départemental de la Dordogne et Président d’EPIDOR) et Jean-Marc GOUIN (Président de la communauté des communes Bastides Dordogne Périgord).

Sortie d’un échantillon de sédiments grossiers par cryo-carottage sur la retenue de Mauzac (« Carotte » d’environ 1,1 m) © EPIDOR

Germinal PEIRO, très concerné par la préservation des rivières et des populations de poissons migrateurs, emblématiques de l’excellence environnementale du département et de du bassin de la Dordogne, a souhaité qu’EPIDOR, avec ses partenaires, trouve les moyens, de restaurer la continuité piscicole et sédimentaire de la rivière Dordogne.

Sur le même sujet

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Mardi 11 janvier, étaient signés les premières transactions foncières du programme Life rivière Dordogne entre les propriétaires et Monsieur Patrick Bonnefon, président de la communauté de communes du Pays de Fénelon, maire de Carsac-Aillac, en présence de Madame Lisette Gendre, maire de Veyrignac et sous l’égide de Monsieur Germinal Peiro, président d’EPIDOR.

lire plus

La restauration de la couasne des Carretiers, sur les bords de la Dordogne girondine

La restauration de la couasne des Carretiers, sur les bords de la Dordogne girondine

Le 4 février les élus du comité syndical d’EPIDOR ont inauguré le premier chantier réalisé dans le cadre du programme Life rivière Dordogne

 

Pour mieux réagir aux effets du changement climatique, les rivières et les milieux aquatiques doivent être « en bonne santé ». C’est l’objectif d’EPIDOR qui a réuni son comité syndical à Sainte-Foy-la-Grande, sur les rives de la Dordogne, en Gironde, vendredi 4 février 2022. « Depuis près de trente ans, nous travaillons au développement harmonieux du bassin de la Dordogne, au bénéfice de la biodiversité et des hommes qui vivent et travaillent sur nos territoires » a déclaré Germinal PEIRO, président d’EPIDOR et président du Conseil départemental de la Dordogne, en ouvrant cette réunion.

 

Des sources de la Dordogne, dans le Puy-de-Dôme, à Sainte-Foy la-Grande, en Gironde, EPIDOR développe des projets qui croisent les enjeux de l’eau et du développement durable. C’est le cas avec la restauration du bras mort des Carretiers, situé sur la rive gauche de la Dordogne, sur la commune de Saint-Avit-Saint-Nazaire.

Les élus membres d’EPIDOR en visite sur le site restauré du bras mort des Carretiers, commune de Saint-Avit-Saint-Nazaire, Gironde – 4 février 2022. De gauche à droite : Nicolas Ilbert, Directeur régional de la délégation Atlantique-Dordogne Agence de l’eau Adour-Garonne ; Christophe Ladurelle, Direction de la Valorisation des Ressources et Territoires du Conseil départemental de la Gironde ; Roland Thieleke, Directeur d’EPIDOR ; Catherine Marlas, Vice-Présidente d’EPIDOR, Conseillère départemental du canton des Marches du Sud Quercy et Présidente du PNR Causses du Quercy (Lot) ; Olivier Guerri, adjoint au directeur et responsable du pôle études et expertises à EPIDOR ; Laurent Fritsch, Maire de Saint-Avit-Saint-Nazaire (Gironde) ; Laurent Decaux, Directeur régional de la SHEM ; Germinal Peiro, Président du Conseil départemental de la Dordogne et Président d’EPIDOR ; Christelle Guionie, Conseillère départemental du canton du Réolais et des bastide (Gironde) ; Bernard Reynal, Vice-Président de l’association des maires de la Corrèze et maire d’Astaillac ; Stéphane Dobbels, Conseiller départemental du canton de Trélissac (Dordogne) ; Gaëligue JOS, Conseillère départemental du canton de Martel (Lot) ; Frédéric Moinot, responsable du pôle espaces et territoires à EPIDOR ; Régis Villepontoux, Conseiller départemental du canton de Souillac (Lot) ;
Amélie Bresson, chargée de mission PTGE du bassin de l’Isle ; Violaine Delpech-Fraysse, Conseillère départementale du canton de Souillac (Lot) © EPIDOR

D’importants travaux de restauration réalisés par EPIDOR entre septembre 2021 et décembre 2021 ont permis de reconnecter un bras de la Dordogne de deux hectares de superficie et de restaurer un espace de zones humides de quatre hectares. Des travaux de plantation seront effectués au printemps 2022 afin de parfaire ce chantier. Ce site représente, aujourd’hui, le plus grand bras mort fonctionnel dans ce secteur. Le bras des Carretiers fera l’objet de suivis menés avec la fédération de pêche de la Gironde, principalement vis-à-vis de la qualité de la fraie piscicole. Les espèces et les habitats naturels qui pourront se développer seront suivis sur une période de cinq ans.

 

 

« Le programme LIFE rivière Dordogne, mené par EPIDOR, est un sacré coup de pouce pour la rivière Dordogne » a déclaré M. Laurent FRITSCH, maire de Saint Avit Saint Nazaire. Mme Christelle GUIONIE, maire de Sainte-Foy-la-Grande, mesure l’intérêt potentiel de tels chantiers pour renforcer la qualité de vie et l’attractivité des communes riveraines de la Dordogne. A peine les travaux achevés, les habitant de ces communes ont déjà manifesté leur grande satisfaction. Le bras était à sec depuis des années. Aujourd’hui, il va constituer une zone humide intéressante pour la biodiversité et le paysages.

Près d’une trentaine d’opérations de restauration de bras morts, de frayères de poissons migrateurs, de berges enrochées et d’anciennes gravières sont programmées dans le cadre du programme LIFE Rivière Dordogne, pour un montant de près de 9 millions d’Euros d’ici 2026, avec le soutien de l’Europe et de l’Agence de l’eau Adour Garonne

Sur le même sujet

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Mardi 11 janvier, étaient signés les premières transactions foncières du programme Life rivière Dordogne entre les propriétaires et Monsieur Patrick Bonnefon, président de la communauté de communes du Pays de Fénelon, maire de Carsac-Aillac, en présence de Madame Lisette Gendre, maire de Veyrignac et sous l’égide de Monsieur Germinal Peiro, président d’EPIDOR.

lire plus

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Mardi 11 janvier 2022, étaient signés les premières transactions foncières du programme «LIFE rivière Dordogne» entre les propriétaires et Monsieur Patrick Bonnefon, président de la Communauté de communes du Pays de Fénelon (CCPF) et maire de Carsac-Aillac, en présence de Madame Lisette Gendre, maire de Veyrignac et sous l’égide de Monsieur Germinal Peiro, président d’EPIDOR.

La Dordogne, rivière classée en 2012 Réserve de biosphère par l’Unesco, est un magnifique patrimoine dont il faut prendre soin. C’est pourquoi, EPIDOR a engagé en 2020 le programme LIFE rivière Dordogne, doté de près de 9 millions d’euros co-financés par l’Europe, l’Agence de l’eau Adour-Garonne et les collectivités territoriales. Grâce à ce programme, près d’une trentaine d’opérations de restauration des milieux aquatiques seront menées d’ici 2026. Pour certaines d’entre elles, se situant en dehors du domaine public fluvial, propriété d’EPIDOR, la première étape consiste à assurer une maîtrise foncière publique.

Signature des actes sous seing privés dans les locaux de la mairie de Veyrignac

De gauche à droite : Germinal PEIRO (Président d’EPIDOR), Lisette GENDRE (Maire de Veyrignac), Patrick BONNEFON (Président de la CCPF et maire de Carsac-Aillac) et Thierry et Patrice GARRIGOU (Vendeurs de parcelles) © EPIDOR

Couasne de Gaule © EPIDOR

Site de l’ancienne gravière de Veyrignac, renaturé en 2015 © EPIDOR

Ces premières acquisitions concernent le site de l’ancienne gravière de Gaule et des espaces boisés limitrophes, à cheval sur les communes de Carsac-Aillac et de Veyrignac.

Les terrains visés par les acquisitions foncières sont des terrains naturels en bordure immédiate de la rivière, qui présentent des caractéristiques naturelles exceptionnelles et qu’il est important de conserver pour l’équilibre de l’écosystème de la rivière ou qui présentent un intérêt pour des actions de restauration écologique. La maîtrise publique de ce site permettra la réalisation de travaux de restauration écologique dès l’été 2022.

A l’image des travaux de restauration effectués en 2015 sur l’ancienne gravière de Veyrignac, les chantiers prévus sur le site de Gaule permettront la création de milieux riches en biodiversité. Les anciens plans d’eau de gravière seront retravaillés au niveau de leur forme et de leur connexion avec la Dordogne. Les espèces exotiques envahissantes seront éliminées au profit d’une flore plus remarquable. Les berges abruptes seront adoucies pour permettre l’implantation de ceintures végétales qui, en hautes eaux, constitueront des supports de ponte pour les poissons, tels que les brochets, et des massifs arbustifs pour la nidification des oiseaux d’eau.

Le projet LIFE rivière Dordogne, sélectionné par l’Union Européenne en 2020, vise ainsi à conserver et restaurer des milieux naturels rares et menacés de la rivière.

Il mobilise des moyens sans précédent (8,8 millions d’euros sur 6 ans) pour permettre à EPIDOR et à plusieurs collectivités riveraines partenaires d’agir en menant des travaux écologiques sur des bras morts, des secteurs de berges enrochées, d’anciennes gravières abandonnées et sur des frayères utilisées par les poissons migrateurs pour se reproduire. Le projet comporte un volet de maitrise foncière sur des terrains à forte valeur écologique riverains du domaine public fluvial, des actions d’information, de sensibilisation et d’éducation à l’environnement, des suivis scientifiques ainsi que des échanges de coopération avec d’autres gestionnaires de grands cours d’eau européens.

De gauche à droite : Baptiste POTET (Animateur du programme LIFE Rivière Dordogne à EPIDOR), Roland Thieleke (Directeur d’EPIDOR), Patrick BONNEFON (Président de la CCPF et Maire de Carsac-Aillac), Lisette GENDRE (Maire de Veyrignac), Germinal PEIRO (Président d’EPIDOR), Frédéric MOINOT (Coordinateur du programme LIFE Rivière Dordogne à EPIDOR), Thierry et Patrice GARRIGOU (Vendeur de parcelles) © EPIDOR

Sur le même sujet

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Signature des premiers actes de maîtrise foncière publique du programme LIFE Rivière Dordogne

Mardi 11 janvier, étaient signés les premières transactions foncières du programme Life rivière Dordogne entre les propriétaires et Monsieur Patrick Bonnefon, président de la communauté de communes du Pays de Fénelon, maire de Carsac-Aillac, en présence de Madame Lisette Gendre, maire de Veyrignac et sous l’égide de Monsieur Germinal Peiro, président d’EPIDOR.

lire plus