Première rencontre entre les partenaires du programme LIFE rivière Dordogne et leur référente auprès de la Commission européenne

Première rencontre entre les partenaires du programme LIFE rivière Dordogne et leur référente auprès de la Commission européenne

Les 10 et 11 mai, une représentante du consortium NEEMO effectuait sa première visite en vallée de la Dordogne dans le cadre du suivi du programme LIFE rivière Dordogne pour le compte de la Commission européenne. Visites terrain, ateliers de travail et rencontres d’élus ont rythmé ces deux jours.

La Commission Européenne a missionné une équipe externe (le consortium NEEMO) pour les assister dans le suivi et l’évaluation technique et administratif des projets LIFE. C’est dans ce cadre, qu’Ellen Von Rekowshi-Degott, membre de NEEMO, est venue rendre visite aux co-bénéficiaires du programme LIFE rivière Dordogne. Elle est l’interlocutrice principale pour répondre aux questions des partenaires tout au long du projet et sera amenée à revenir régulièrement.

Ellen Von Rekowski-Degott est une spécialiste de l’environnement. Au cours des trente dernières années, elle a coordonné, géré et examiné des projets dans un large éventail de domaines tels que la conservation et la gestion de la nature, le développement durable, le changement climatique, l’ingénierie environnementale et l’éducation environnementale. Elle a travaillé au sein d’organismes publics et caritatifs ainsi que dans le secteur privé, principalement au niveau international.

Intervention d’Ellen VON REKOWSKI-DEGOTT, du consortium NEEMO, lors de la deuxième Assemblée générale du programme LIFE rivière Dordogne organisée le 10 mai 2021 à Aillac © EPIDOR

Cette première visite a permis de travailler avec les co-bénéficiaires sur le lancement des premières étapes du projet lors de la deuxième Assemblée générale du programme qui s’est tenue le 10 mai 2021.

Des sorties terrain à la découverte de sites pilote ayant fait l’objet de travaux de renaturation et qui ont inspiré le programme LIFE rivière Dordogne ont rythmé ces deux jours. Après la visite de l’ancienne gravière de Veyrignac en Dordogne, la Réserve de biodiversité d’Argentat-sur-Dordogne a été présentée par Jean-Claude Leygnac, conseiller départemental de Corrèze et Laëtitia Bellessort, chef du service transition écologique au Conseil départemental de la Corrèze. La visite du site de Roc del Nau, renaturé par EPIDOR en novembre 2020, a été l’occasion de rencontrer des élus et partenaires lotois que sont Pierre-Louis Lasfargues, président historique de l’Association des pécheurs amateurs aux engins et aux filets de la Dordogne dans le Lot ; Raphaël Daubet, président de Cauvaldor et maire de Martel ; Francis AYROLES président du Syndicat mixte de la Dordogne Moyenne et de la Cère aval et maire de Prudhomat ; et Alexandre BARROUILHET, maire de Floirac.

Ellen VON REKOWSKI-DEGOTT, du consortium NEEMO, et des membres d’EPIDOR sur le site de l’ancienne gravière de Veyrignac © EPIDOR

Sur le même sujet

2ème Assemblée générale du programme LIFE rivière Dordogne

2ème Assemblée générale du programme LIFE rivière Dordogne

La deuxième Assemblée générale du projet, organisée le 10 mai 2021 dans la salle du Séchoir à Aillac, a été l’occasion de rappeler le cadre du programme et de faire un point sur l’avancement du projet lancé en septembre 2020.

Cette deuxième réunion des partenaires du programme LIFE rivière Dordogne, organisée sous un format mixte présentiel/visio-conférence, concordait avec la venue d’Ellen VON REKOWSKI-DEGOTT, membre de l’équipe française du consortium NEEMO, mandaté par la Commission Européenne pour l’appuyer dans le suivi et l’évaluation des projets LIFE.

Patrick BONNEFON, Président de la Communauté de communes Pays de Fénelon et Maire de Carsac-Aillac et Roland Thieleke, Directeur d’EPIDOR ont introduit la réunion.

Ellen VON REGOWSKI-DEGOTT a présenté le rôle d’accompagnement et d’orientation joué par l’équipe externe (CINA et NEEMO), puis elle a rappelé les aspects administratifs et outils de cadrage disponibles pour aider les co-bénéficiaires.

Frédéric MOINOT, responsable de la mission Espaces et Territoires et chargé de mission Génie écologique à EPIDOR est revenu sur l’origine du projet LIFE rivière Dordogne à travers une présentation du contexte hydromorphologique de la Dordogne et de son évolution au fil du développement de la vallée. Bien que la Dordogne demeure encore un hydrosystème d’exception du fait de milieux biologiques encore riches et diversifiés, les activités industrielles qui se sont développées dans la vallée (développement de l’hydroélectricité, exploitation de gravières dans le lit de la rivière) et les enrochements développés sur les rives de la rivière ont fortement impacté le fonctionnement hydro-sédimentaire de la Dordogne et la végétation des espaces rivulaires.
Au regard de ces constats, il a rappelé les ambitions du projet LIFE rivière Dordogne d’organiser et de structurer une action sur le long terme à l’échelle de la vallée en mobilisant des moyens et des acteurs publics et privés, d’aborder des sujets stratégiques nouveaux, à éprouver et à partager maîtrise foncière, gestion sédimentaire) et de d’enclencher une dynamique en fédérant les acteurs sur un projet commun.

Cette deuxième Assemblée générale a permis de faire le point sur les actions lancées depuis le début du projet. Plusieurs études sont en cours de réalisation (études projets de restauration d’habitats alluviaux (action A3) et de restauration de frayères saumon (action A4) ont été lancées). Les autres études seront réalisées entre l’automne 2021 et mars 2022. Des rencontres avec des propriétaires riverains ont été organisées sur des sites prévus au programme dans le Lot et en Dordogne dans le cadre de la stratégie d’acquisition foncière (action B). L’annexe alluviale du bras mort des Carretiers en Gironde (Saint-Avit-Saint-Nazaire) pourra être restaurée dès 2021.

En termes de communication et de diffusion des résultats (actions E), des ateliers et enquêtes auprès des gestionnaires de vallées français et européens sont en cours de préparation avec l’ANEB, l’OFB et l’ECRR. Les premiers ateliers d’échanges d’expériences organisés par l’OFB se tiendront dès l’automne 2021. Des outils de communication sur le projet ont été réalisés : un site internet dédié au projet (life-dordogne.eu) dont une version en anglais sera réalisée en 2021, une plaquette de présentation du projet, un dossier de presse et une vidéo de présentation du programme LIFE rivière Dordogne. D’autres outils (brochures, vidéos, publications…) seront produits tout au long du programme et seront disponibles en téléchargement sur le site.

Le compte-rendu ainsi que les diaporamas seront prochainement disponibles sur cette page.

Sur le même sujet

Le programme LIFE rivière Dordogne recherche son ou sa chargé.e de mission

Le programme LIFE rivière Dordogne recherche son ou sa chargé.e de mission

L’équipe projet du programme LIFE rivière Dordogne recherche un.une chargé.e  pour assurer l’animation du programme !
Pour postuler, adressez votre candidature comportant CV et lettre de motication à :
Monsieur le Président d’EPIDOR,
Place de la Laïcité
24250 CASTELNAUD-LA-CHAPELLE
Les détails du poste sont à retrouver dans la fiche de poste téléchargeable ci-dessous.

Sur le même sujet

Signature de la convention « Life rivière Dordogne »

Signature de la convention « Life rivière Dordogne »

Le 19 septembre 2020, EPIDOR, l’Agence de l’eau Adour-Garonne et les porteurs de projet associés ont signé la convention de partenariat du projet « Life rivière Dordogne ».

Lauréat de l’appel à candidature européen LIFE-Nature, « Life rivière Dordogne » est un programme d’actions ambitieux de 8,8 millions d’euros financé par l’Union européenne (5,3 M€), l’Agence de l’eau Adour-Garonne (2,3 M€) et les porteurs de projet associés (1,2 M€).

La deuxième édition de la Foire du Gabarier, organisée par le Département de la Dordogne à Castelnaud-la-Chapelle, a été l’occasion pour les financeurs et porteurs de projet de se réunir et de célébrer cette réussite collective par la signature d’une convention de partenariat.

Guillaume Choisy, Directeur Général de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, et Germinal Peiro, Président d’EPIDOR et Président du Département de la Dordogne
© Denis NIDOS / Conseil départemental de la Dordogne

Photo des partenaires du programme Life rivière Dordogne (de gauche à droite) : Guillaume Choisy, Germinal Peiro, Jean-Claude Leygnac (Conseiller départemental de la Corrèze), Francis Ayroles (Président du SMDMCA), Jean-Christophe CID (Maire de Carennac), Alexandre Barrouilhet (Maire de Floirac), Jean-Claude Pouixviel (VP de l’UNICEM Nouvelle-Aquitaine), Nicolas Surugue (Directeur régional de l’OFB) © Denis NIDOS / Conseil départemental de la Dordogne

Discours de Germinal Peiro, Président d’EPIDOR et Président du Département de la Dordogne © EPIDOR

Discours de Guillaume Choisy, Directeur Général de l’Agence de l’eau Adour-Garonne © EPIDOR

Signature de la convention de partenariat du programme Life rivière Dordogne à Castelnaud-la-Chapelle © EPIDOR

Sur le même sujet

1ère Assemblée générale du programme LIFE rivière Dordogne

1ère Assemblée générale du programme LIFE rivière Dordogne

Après l’annonce de la sélection du projet LIFE rivière Dordogne par l’Union européenne, parmi plus de 600 candidatures internationales, la première Assemblée Générale du projet lance la dynamique de mise en œuvre du programme sur le territoire.

Le 18 septembre, les bénéficiaires associés au programme LIFE rivière Dordogne se sont réunis à Cénac-et-Saint-Julien, en Dordogne, pour faire un point collectif avant la mise en route opérationnelle du programme.

A l’occasion, Olivier GUERRI et Frédéric MOINOT, tous deux en charge de la coordination du projet, ont rappelé la genèse du projet et les étapes d’élaboration de la candidature LIFE rivière Dordogne. Puis ils sont entrés dans le cœur du projet en présentant les actions prévues, leur localisation, le calendrier prévisionnel ainsi que l’équipe projet au sein d’EPIDOR, les règles de fonctionnement avec les instances européennes ainsi que l’organisation avec tous les partenaires locaux, nationaux et internationaux.

Le dernier trimestre 2020 sera consacré aux aspects administratifs (rédaction et signature des conventions de partenariat) et à la rédaction des cahiers des charges pour les études et premiers travaux qui débuteront dès 2021.

Rappelons que le programme LIFE rivière Dordogne s’étend sur six années, de 2020 à 2026 et qu’il inclut la définition de stratégies à long terme portant sur la maîtrise foncière (181 ha), la gestion sédimentaire et l’approvisionnement en végétaux locaux ; la mise en œuvre d’actions de restauration de milieux naturels (bras morts, anciennes gravières, frayères à saumons, aloses et lamproies) ; ainsi que le partage d’expériences aux niveaux national et international.

Sur le même sujet